La Maison de l'Habitat et du Cadre de Vie

La Maison de l'Habitat et du Cadre de Vie (MHCV) est l'expression de la volonté du Conseil départemental d'aider le grand public et les collectivités (communes, établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), pays ...) à prendre conscience des enjeux liés à l'habitat et au cadre de vie, et ainsi assurer un développement économique, social et environnemental cohérent à l’échelle du département du Puy-de-Dôme. 

Nos deux objectifs

  •  Faciliter et améliorer les démarches des Puydômois dans les domaines de l'habitat et du logement en offrant un point d'information unique (un centre de ressources), 
  • Apporter une assistance technique aux collectivités et aux acteurs du développement local, en matière de définition et de conduite de projets sur les questions de l'habitat et de l'aménagement durable de leur territoire.

8 structures réunies

La MHCV regroupe 8 structures compétentes dans le conseil et l'assistance à maîtrise d'ouvrage (pour particuliers et collectivités).
Les structures sont indépendantes.

1er étageConseil départemental du Puy-de-Dôme (Direction Habitat & Energie)Ouvre un lien interne dans la fenêtre en cours
2e étageADIL 63Ouvre un lien interne dans la fenêtre en cours
3e étageAduhmeOuvre un lien interne dans la fenêtre en cours    CAUE63Ouvre un lien interne dans la fenêtre en cours
4e étageAGSGV63Ouvre un lien interne dans la fenêtre en cours    AURA HLMOuvre un lien interne dans la fenêtre en cours   CPIOuvre un lien interne dans la fenêtre en cours
5e étageSOLIHA Puy-de-DômeOuvre un lien interne dans la fenêtre en cours

Un bâtiment exemplaire HQE (Haute Qualité Environnementale)

La MHCV présente une architecture bioclimatique et pédagogique faisant une large place aux matériaux naturels et respectueux de l'environnement :

  • le bois
    superstructures en bois massif, planchers collaborants, parquets bois du rez-de-chaussée HQE en bois huilé. Le bois permet une diminution très significative des quantités d'acier d'armature de la dalle béton. Le bois est produit localement.
  • le chanvre
    500 m2 de mono-mûrs en parpaings de chanvre épaisseur 30cm en façades, cloisonnements intérieurs en parpaings de chanvre, et mur pédagogique en béton de chanvre dans le hall.
  • le végétal
    80 % de la surface de la parcelle est restituée en espaces verts. Les toitures terrasses sont plantées de végétaux autosuffisants. Elles assurent un tampon thermique efficace et favorisent la rétention d'eau en période d'orage. La façade sud végétalisée comprend des glycines et chèvrefeuille et vit au rythme des saisons. La végétation filtre les rayons solaires et apporte une protection efficace en période chaude. En période hivernale, la végétation au repos laisse passer le soleil.
  • l'amortissement hydraulique
    le bassin de rétention d'eau en toiture des parkings souterrains retient les eaux pluviales, évitant ainsi la saturation des réseaux collectifs de la ville en période d'orage.
  • les économie d'énergie
    20 m2 de capteurs solaires en toiture sont susceptibles de fournir 6 % de l'énergie utilisée à la production d'air froid en période chaude.
  • protection aux intempéries 
    le dernier niveau du bâtiment est protégé des intempéries d’hiver par une toiture courbe venant s’opposer aux vents du Nord et le pignon Nord est totalement aveugle.
  • protection solaire
    Des voiles en focs inversés animent agréablement la façade Ouest et la protègent du chaud rayonnement solaire de l’après-midi en période estivale.